Doppelgänger

Doppelgänger T1

Accusé à tort dans une affaire de meurtres en série, Makoto Kenzaki est exécuté. Par un coup du sort, il se retrouve projeté dans le temps juste avant que les crimes ne soient commis ! Pour empêcher les meurtres à venir et se venger du véritable assassin, le Makoto du futur choisit comme partenaire… son double du passé ! Ensemble, ils vont alors mener l’enquête pour découvrir le coupable. Le compte à rebours est lancé...

Lire un extrait

Fiche série

Auteur : TAMAKI Vanessa Chihiro

Nombre de tomes : VF : 1 | VO : 4
Editeurs : 

  • VF : Kazé
  • VO : Shûeisha

Prépublication : Young Jump

Genre

  • Action
  • Fantastique
  • Thriller

Evaluation

Graphisme :

Scénario :

Edition France

Avis

Doppelgänger T2 VO

Une très bonne surprise avec la lecture du T 1 de Doppelgänger que j’ai dévoré. C’est un thriller captivant et nous arrivons trop vite à la fin tellement nous sommes plongés dans ce récit fantastique.

Dès le rabat de la jaquette, nous avons la signification du titre avec la définition du "Doppelgänger" : "sosie ou double d’une personne vivante. Phénomène de dédoublement d’un même individu. Toute personne croisant son doppelgänger est vouée à… mourir". Rien qu’avec cette phrase, cela a suffi pour retenir toute mon attention. D’ailleurs la couverture en elle-même avec les deux visages du passé/futur de cet homme et le sous-titre « Double je mortel » m’avait attirée dès l’annonce de ce thriller par l’éditeur Kazé. Je n’ai pas été déçue, la tension est palpable pendant toute la lecture !

Eté 2003, quatre cadavres sont découverts entre deux gares de la ligne Yokohama. Un jeune sculpteur, Makoto Kenzaki, est accusé alors qu’il clame son innocence. Il est finalement condamné et exécuté en 2014 pour « l’affaire des meurtres en série des sculpteurs de la ligne Yokohama ». Peu après sa mort, Makoto a la surprise de se retrouver dans le passé, 25 jours avant les meurtres. Pourquoi a-t-il fait ce saut temporel dans le passé ? Nul ne le sait. Il se retrouve seul en 2003 mais il est décidé à débusquer la personne qui l’a plongé en enfer. Il ne peut faire confiance à personne… sauf à lui-même ! Il part alors à la rencontre de son double de l'époque afin de changer son avenir et faire justice lui-même…  Comment réagira son "Doppelgänger" ?

Le scénario est parfaitement maitrisé et bien rythmé. La dualité entre les deux Makoto est parfaitement exploitée. Cela n’est évidemment pas facile de se retrouver en face de son double (plus âgé ou plus jeune), mais cela se complique lorsqu'ils n’ont pas le même objectif. Celui de 32 ans veut se venger et se débarrasser du vrai tueur de ses propres mains tandis que celui de 21 ans veut sauver les victimes. De plus, le jeune Makoto a du mal à croire en cette histoire, pourtant celui qui se trouve devant lui est bien son portrait craché et il connait absolument tout de sa vie même les choses qu’il est le seul à connaitre. Son talent pour la sculpture et son style sont également inimitables. Il est par conséquent impossible pour le jeune Makoto de douter de cet autre « lui ». Aussi bizarre que cela puisse paraître, il découvre ce qui l’attend dans le futur par les révélations de ce "double", il doit absolument changer son avenir…

Les personnages sont intéressants, on ne peut que les soutenir car il y a une réelle injustice. Makoto a vécu un enfer alors qu’il commençait enfin à se faire un nom dans le domaine de l’art. Tout a basculé très rapidement. Ce duo atypique doit aller vite car c’est une course contre la montre qui les attend, ils n’ont que 25 jours pour trouver le véritable assassin. S’agit-il d’une connaissance ? Qui étaient réellement les victimes ? Quel était leur lien avec Makoto ? Quel est le mobile de l’assassin ? Makoto (celui de 32 ans) a l’avantage de connaitre tous les faits concernant les meurtres, nous découvrons petit à petit le déroulement des événements en rencontrant les (futures) victimes. Mais Makoto connaissait-il réellement les victimes et d’ailleurs se connait-il lui-même ? Celui de 32 ans est différent de celui qu’il était à 21 ans surtout après avoir connu la prison et l’injustice. Quelle sera l’issue de cette enquête ?

Le côté suspense/thriller est intéressant mais le côté surnaturel avec ce retour dans le passé nous intrigue également. Pourquoi Makoto est-il revenu à la vie juste avant les meurtres ? Pourra-t-il changer le fil de sa vie ?  

Les graphismes mettent bien en valeur l’ambiance sombre de ce drame. D’un côté il y a la noirceur du Makoto condamné qui veut tuer le coupable (s’il le fait il deviendra lui-même un assassin…), de l’autre côté, il y a l’innocence du jeune Makoto qui pense avoir encore toute sa vie devant lui… Le découpage des planches est efficace, d’ailleurs la double page entièrement noire pour symboliser la mort est bien trouvée comme transition…

Vous l’aurez compris, c’est un seinen que je vous recommande surtout si vous aimez les thrillers et le surnaturel. Puisqu’il n’y a que quatre tomes, l’histoire ne trainera pas en longueur et de toute façon les personnages n’ont pas le temps de trainer, ce sont plusieurs vies qui sont en jeu… les quatre victimes et lui-même/eux-mêmes.

J’attends déjà avec impatience le T 2 qui sortira en avril !

Rédigé par Sylvie / Fiche réalisée grâce au service presse de Kazé / Mis en ligne le 14 janvier 2020

Bande annonce du manga

Bande annonce du manga