Egregor Le Souffle de la Foi

Egregor

Egregor est la saga initiatique de quatre jeunes héros dans un univers médiéval fantastique sur lequel plane une menace impitoyable. 

Chacune de leur destinée se tissera au fil de leurs rencontres et des découvertes qu’ils feront sur les secrets de leur existence. Ils seront alors amenés à explorer un monde peuplé de mystères, où certaines choses vont au-delà de toute raison et dont les aspects les plus sombres leur seront révélés.

Un jeune garçon devra déceler ces mystères aux dépens de tout ce qu'il chérit. Il sera promis à une grande destinée, et voué à devenir un grand héros. Mais il devra prendre garde à ne pas se laisser séduire par le mal, et à ne pas finir par incarner tout ce qu'il a en horreur.

Il lui faudra alors contrecarrer une occulte conspiration avant que le monde ne soit plongé dans les ténèbres…

Fiche série

Dessin : Kim Jae Hwan
Scénario : Jay Skwar 
Nombre de tomes : VF : 3 
Editeur : Meian

Genre

  • Action
  • Fantastique
  • Drame

Evaluation

Graphisme :

Scénario :

Edition France

Avis

Très bonne surprise avec le T 1 du reboot d'Egregor. Ayant lu la version précédente, je trouve que les graphismes correspondent mieux à la noirceur du récit.

Pour rappel, le scénario a été élaboré au début des années 2010, il était d'abord envisagé sous forme de roman. Mais son auteur, Jay Skwar, lorsqu’il découvrit le célèbre manga de dark fantasy Berserk, fut convaincu que la forme la plus adaptée à son histoire serait celle d’un manga. En 2016, il collabore avec deux artistes japonaises, Harumo Sanazaki et Kaya Tachibana, qui l'adaptent en manga. En 2018, suite à un différent avec les dessinatrices, la série initiale est stoppée après le 1er tome. Elle est reprise tel un reboot par le dessinateur coréen Kim Jae-Hwan (Demon KingWarcraft). La richesse de l'univers et le destin de ces quatre personnages principaux nous laissent supposer qu'il y aura plusieurs tomes pour notre plus grand plaisir, il semblerait qu'une vingtaine de tomes soient prévus.

Quelques planches extraites du T 1 (elles ne se suivent pas)

Depuis près d’un siècle, les "faucheurs" apparaissent avant chaque pleine lune pour exterminer les habitants d'une ville ou d'un village. On appelle ceci la "moisson sanglante". Après le massacre, des "ramasseurs" apparaissent pour récupérer les corps pour une raison mystérieuse. Dans ces conditions, les habitants de Soteria vivent dans un climat de terreur. De chevaliers, les Égides, sont chargés de la protection d'une ville ou d'un village. Après une livraison d’épées à la capitale, Foa, un jeune forgeron de Lightyard, va voir son destin basculer comme celui de ses amis Hatal, Pilin et Raust... 

Le tome 1 présente l’univers médiéval et fantastique de l’histoire ainsi que les personnages. On y découvre la vie du jeune Foa et celle des différents habitants. Mais nous entrons très rapidement dans le vif de l'histoire par l'attaque des faucheurs. 

Le premier chapitre du T1 est tranquille, on découvre les personnages et l’environnement du village. Chaque villageois est intéressant, que ce soit Foa, Raust, Pilin, Hatal, Maître Darbin... Pour l'instant c'est surtout Raust qui m'intrigue le plus, vous saurez pourquoi en lisant le tome. 

Au fil de la lecture, l’histoire s’assombrit de plus en plus. Je ne vais pas vous en dire plus pour ne pas spoiler. 

L'univers est déjà très riche, nous sentons bien l'inspiration de l'auteur pour des oeuves telles que Le Seigneur des Anneaux ou Game of Thrones. Les personnages risquent leurs vies à chaque instant. Quatre jeunes hommes vont devoir prendre leur destin en main et ils vont chacun se diriger vers une destination différente afin d'améliorer leurs compétences.

Pour l'instant il y a beaucoup de questions sans réponses mais nul doute que nous les aurons dans les prochains tomes.

egregor
La fin du tome 1 est très prometteuse surtout avec l'apparition de mystérieux personnages. J'ai hâte d'en apprendre plus sur eux !

Graphiquement c’est vraiment beau, les dessins illustrent bien le côté dark fantasy. Les visages sont expressifs mais ce sont surtout les combats qui sont bien mis en scène. C'est bien rythmé. Parfois plusieurs pages sans dialogues sont consacrées exclusivement à un affrontement (par exemple entre un chevalier et une "faux"...)

Certains points ne m'ont pas toujours parus très clairs à la première lecture, j'ai compris un peu plus tard, par exemple avec "L'écho du Destin". J'ai dû revenir plusieurs fois quelques pages en arrière pour comprendre ce qu'il s'était passé.

Des fiches préséntent les personnages principaux et secondaires entre les chapitres.

Côté édition, Meian a soigné sa nouvelle série avec 8 pages en couleurs en début de tome. La jaquette est belle notamment le titre en relief argenté sur la première de couverture et le dos (comme pour l'édition de Kingdom dont le titre est doré en relief avec un dragon pour le "O"). Il y a même un glaive dans le "O" d'Egregor". 

Pour information, l'éditeur offre un ex-libris et un marque-page pour l'achat du T 1 dans les librairies participantes.

Vous l'aurez compris je suis conquise par ce seinen, j'ai hâte de lire la suite car cela promet du lourd !

Rédigé par Sylvie grâce au service presse des éditions Meian. Mis en ligne le 16 février 2019.

EGREGOR © JAY SKWAR.KIM JAE HWAN. IDP/MEIAN (2018).

Bande annonce du manga