Fille du temple aux chats (La)

La fille du temple aux chats


Face au stress de la vie citadine, un retour à la campagne offre parfois bien plus qu’une simple douce nostalgie…

Gen décide de quitter son cocon familial et d’intégrer un lycée à la campagne où il a vécu étant tout petit. Il retrouve sa grand-mère et s’installe dans le vieux temple où vit déjà Chion, une jeune femme un peu plus âgée que lui. Cette cousine éloignée a pris la succession de la grand-mère et garde un excellent souvenir de Gen, enfant. Leur complicité enfantine aurait-elle survécu à toutes ces années ?

Fiche série

Auteur : OJIRO Makoto
Nombre de tomes : VF : 2 | VO : 9 (Terminé)
Editeurs :

  • VF : Soleil
  • VO : Shôgakukan

Prépublication : Big Comic Spirits

Genre

  • Tranche de vie
  • Romance

Edition France

Avis

Une belle surprise avec ce seinen tranche-de vie. C’est doux et très reposant avec des personnages attachants.

Gen ne s’entend pas avec ses parents, il a donc décidé d’étudier dans un lycée à la campagne. Il va vivre dans un temple tenu par sa grand-mère et sa cousine éloignée Chion. Ils s’amusaient ensemble lorsqu’ils étaient petits et ils étaient très proches puisqu’il n’y a que 4 ans de différence entre eux. Gen est un garçon calme et serviable, il veut paraître viril auprès de sa cousine et il lui demande de lui confier des tâches physiques au temple. Chion est une jeune femme qui a beaucoup de caractère et qui aime faire des blagues. Elle travaille beaucoup et elle pense d’abord aux autres avant de penser à elle.

Pour l’instant nous ignorons encore pourquoi Chion a décidé de vivre dans ce temple alors que même ses parents n’ont pas voulu de cette succession. Mais il doit forcément avoir une raison pour qu’elle ait fait un tel choix. Etant donné que le temple est loué, s’ils veulent y rester, il faudra trouver un mari à Chion car le temple doit être tenu par un moine. Chion semble accepter cette situation qui prévoit de faire un mariage arrangé. Sa grand-mère le propose même à Gen mais celui-ci refuse de se raser la tête. On dirait que la grand-mère a remarqué qu’ils iraient bien ensemble puisqu’il n’y a pas de lien de sang entre eux...

Nous suivons les petits moments de vie quotidienne au temple (faire les courses, promener le chien...). Il ne se passe donc pas grand chose et le manga se lit assez vite. Pour l’instant, il n’y a pas de romance même si nous voyons que Chion et Gen s’entendent très bien et que l’adolescent n’est pas insensible au charme de sa cousine. Avec le tome 2, nous devinons qu'un rapprochement s'effectue peu à peu et Chion a beaucoup de succès auprès des camarades de Gen au lycée.

L’humour est bien présent et cela apporte de la légèreté au titre. C’est très rafraîchissant et reposant à lire, cela détend et certaines situations m’ont fait rire.

Les graphismes sont jolis et soignés. Même s’il y a beaucoup de plans sur les fesses de Chion... Les paysages et les chats sont magnifiques. Si le titre fait référence aux chats, c’est tout simplement parce qu’il y a beaucoup de chats qui vivent dans le temple mais ils n’ont aucun rôle dans l’histoire à part être trop mignons. Nous apprenons leurs petits noms très drôles dans le tome 2 dans lequel nous les voyons un peu plus et il y a même un petit jeu (combien y-a-t-il de chats dans cette image ? au chapitre 11), j'espère qu'il y aura d'autres jeux de ce genre. Les jaquettes sont toujours magnifiques, nous sentons bien l'atmosphère zen du lieu.

N'hésitez pas à découvrir ce seinen, surtout si vous aimez les chats et le calme. 

Vous pouvez lire mes avis sur chaque tome sur le blog : La Fille du temple aux chats.

Rédigé par Sylvie / Mise en ligne le 1er décembre 2018