The Promised Neverland

The Promised Neverland


Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l’orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et sœurs, ils s’épanouissent sous l’attention pleine de tendresse de “Maman”, qu’ils considèrent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l’abominable réalité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s’échapper, c’est une question de vie ou de mort !

Lire un extrait | Mini-site

Fiche série

Dessin : DEMIZU Posuka
Scénario : SHIRAI Kaiu
Nombre de tomes : VF : 5 | VO : 11
Editeurs :

  • VF : Kazé Manga
  • VO : Shûeisha

Prépublication : Shônen Jump

Genre

  • Suspense
  • Fantastique

Edition France

Avis

The Promised neverland

Grâce au kit presse de Kazé, j’ai pu lire en avant-première le tome 1 de The Promised Neverland. J’ai bien aimé cette lecture et j’ai été captivée par l’ambiance de plus en plus sombre au fil des chapitres.

Au début le récit est bien calme. Emma, Norman et Ray sont heureux avec leurs camarades à l’Orphelinat de Grace Field House. Ils vivent dans un beau manoir au bord d’une forêt. Ils peuvent s’amuser en plein air en toute sécurité sous l’œil attendri de d’Isabella que les enfants appellent affectueusement « Maman ». Ils semblent mener une petite vie tranquille. Pourtant quelques détails sont troublants. Tous les enfants ont un numéro tatoué sur leur cou. On se demande immédiatement pourquoi ils portent un matricule et ceci est déjà très suspect. Cela m’a immédiatement fait penser aux matricules tatoués des déportés. Les enfants doivent passer tous les jours un test pour définir leur niveau de culture générale et un classement s’ensuit... Un jour, Emma et Norman découvrent la terrible vérité sur l’orphelinat et comprennent alors pourquoi il y a des barreaux aux fenêtres, pourquoi ils ne peuvent pas sortir d’un espace délimité autour du manoir… Ils réalisent qu’ils doivent absolument s’échapper avec tous les enfants s’ils veulent survivre… une course contre la montre est lancée ! Mais comment sauver tout le monde sans éveiller les soupçons de « Maman » ? 

Je ne vous dirais rien de plus pour ne pas spoiler mais l’histoire contient beaucoup de rebondissements, le lecteur est vraiment tenu en haleine au fil des pages car on comprend que c’est la survie des enfants qui se joue et le temps leur manque.

On s’attache vite aux trois enfants qui sont les personnages principaux. Emma est spontanée et dispose de facultés d'apprentissage exceptionnelles, Norman a un grand sens de l'analyse et Ray est très cultivé. Tous les trois font preuve d’une grande maturité pour leur âge même si la découverte de la vérité leur fait un sacré choc. Isabella est la seule adulte de l’orphelinat mais elle sera rejointe plus tard par une autre personne pour l’aider à « s’occuper » des enfants...

Le scénario est bien ficelé, les enfants vont devoir faire preuve de courage et d’intelligence pour tenter de s’échapper mais « Maman » a, pour l’instant, un coup d’avance... J’ai hâte de lire le prochain tome car je ne vois pas comment les enfants pourront déjouer les plans de « Maman ». Quel suspense !

La traduction de Sylvain Chollet est de qualité, nous ressentons bien l’angoisse et le suspense pendant notre lecture.

Graphiquement, c’est très plaisant, j’aime bien le style qui correspond bien au rythme de l’histoire. 

N’hésitez pas à découvrir ce shonen qui est prometteur et surtout très angoissant !

Coup de cœur d’avril 2018. 

Mes avis sur chaque tome sont sur le blog : Mot Clé The Promised Neverland

Rédigé par Sylvie grâce au service presse de Kazé (tome 1). Mis en ligne le 1er avril 2018.

YAKUSOKU NO NEVERLAND © 2016 by Kaiu Shirai, Posuka Demizu/SHUEISHA Inc.

Bande annonce 2

Bande annonce 3

Contenu du kit presse