Mon voisin le fudanshi

mon voisin le fudanshi


Un salaryman simple et timide, Sokabe, a eu le coup de foudre pour le petit-fils de sa propriétaire, Motoi. Cependant, il rentre un jour dans la chambre de ce dernier et y découvre une montagne de mangas Boy’s Love... Motoi est en fait un "Fudanshi" qui croit que Sokabe en est également un ! Devenant amis, la distance se réduit peu à peu entre eux...

Fiche série

Auteure : KUROIWA Chihaya
Nombre de tomes : VF : 2 | VO : 3
Editeurs :

  • VF : Boy's Love - IDP
  • VO : Kaiôsha

Prépublication :  Gush

Genre

  • Romance
  • Tranche-de-vie
  • Homosexuel

Edition France

Avis

Une lecture sympathique avec ce yaoi, j'ai passé un bon moment de lecture. 

J’ai été surprise de voir que l’histoire principale "Mon voisin le fudanshi" s’achève page 108 dans le tome 1, ce qui était assez frustrant. Heureusement l'histoire est entière dans le tome 2 ! C’est le deuxième titre de Chihaya Kuroiwa (le Faucon solitaire a besoin de compagnie) que je lis.

L’histoire est intéressante et légère. Sokabe est un salarié homosexuel qui a eu le coup de foudre pour Motoi, le petit-fils de sa propriétaire. Il est plutôt réservé et il rougit beaucoup. Un jour, il entre dans la chambre de celui-ci et il découvre pleins de manga boy’s love, il se pose donc des questions sur Motoi. Serait-il gay comme lui ? Il découvre que ce n’est pas le cas, Motoi est un "fudanshi" mais il est hétéro. Motoi pense que Sokabe est aussi un fudanshi et il est content d’avoir un ami avec qui il peut discuter de boy’s love. 

Le tome 2 permet d'approfondir la relation entre Sokabe et Motoi. Mais il y a un petit soucis, Sokabe a un coeur pur, il s'évanouit rien qu'avec un baiser. Imaginez un peu ce que cela peut donner si le couple passe à la vitesse supérieure... De plus, Motoi veut mettre en pratique ce qu'il a lu dans ses boy's love et évidemment la réalité n'est pas aussi facile à mettre en pratique que dans les manga. 

L’autrice s'amuse avec les clichés des boy’s love et certaines scènes sont amusantes. Plusieurs répliques ont un double sens, et il y a souvent des quiproquo, cela ne peut que nous faire sourire.

J'apprécie beaucoup le fait que l'histoire met en scène un homme qui lit des boy's love, car évidemment ce n'est pas uniquement réservé à des femmes. De plus il ne faut pas spécialement être gay pour lire des yaoi. D'ailleurs, un nouveau personnage apparait dans le tome 2, Furuichi, c'est un fudanshi hétéro mais il a du mal à accepter que l'on pense souvent que les lecteurs de yaoi sont gays. Son apparition fait douter Sokabe mais cela permet surtout de constater que Motoi l'aime sincèrement et il va bien s'énerver à un moment. Cette scène est très intéressante et montre que ce manga peut traiter d'un sujet plus sérieux. 

Dans le tome 1, il y a aussi une histoire courte en deux chapitres "Première expérience au lieu de rencontre / Demande en mariage sur un malentendu". Elle concerne la romance entre Hinata et Mamoru. Ce dernier a rencontré le jeune Hinata qui a fugué dans un parc et qui veut coucher avec un homme (il a même mis une pancarte...). Mamoru ne peut pas le laisser comme cela et l’emmène chez lui. Nous voyons leur relation évoluer peu à peu. L’histoire se laisse lire mais sans plus.

Les graphismes sont plaisants et les personnages sont beaux. Les expressions des personnages sont souvent adorables. 

J'ai hâte de lire la suite, le tome 3 est prévu pour le mois de mai.

Rédigé par Sylvie / Fiche réalisée grâce au service presse de Boy's Love IDP

Mis en ligne le 31 mars 2019.

Retrouvez mes avis sur chaque tome sur le blog avec le mot-clé : Mon voisin le fudanshi.